06/11/2004

départ

Assise sur le bord de mon lit je t'attends
je t'entends le soir dans les couloir
sans relache tu tiens a ta tâche...
ils sont là a jouer contre toi a vouloir décidé pour toi
mais tu te joues d'eux ne leur laissant que l'illusion du pouvoir
 
tu me faisais si peur, je te craignais tant
aujourd'hui je t'attends
je voudrais t'appeler et te rappeler
tu m'as si souvent visité, m'aurais tu oublié ?
j'ai appris a t'aprivoiser, viens enfin me délivrer ..
 
roulent les chariot dans le couloir
sonne les arlarmes aux bruits strident
ne les laisse pas ce croire gagnant
ne leur donne pas cette illusion du pouvoir
oh non pas ce soir
 
coulent les larment sur leur joues
levrès souriante illumine mon visage
je peux enfin me reposer
je peux enfin me poser....
 
roulent les chariots dans le couloir
sonne les alarmes aux bruits strident
tu continue ta tâche
ils continuent leur combat...

11:17 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.