19/11/2004

...

Un ami s'en est allé..
que de souvenir remonté
nombre de foux rire qu'on ne pourrais compté
nombre de jour heureux qu'on ne pourra retrouvé
un ami s'en est allé
un livre vient d'être fermé ...
 
pour toi, qui nous a appris tant de chose....



10:55 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/11/2004

"elle"

l'enfant rêveillé par un mauvais rêve pleure
l'enfant l'appel, l'enfant la suplie
elle était là son verre a la main
un verre de plus un verre de moins
l'enfant apeuré continede pleurer
l'enfant veux un calin pour s'apaiser...
excédée par ses pleures, excédée par tout ses cris
elle s'en alla pour s'en occuper pour taire tout ses cris
l'enfant en silence pleures ses douleurs
l'enfant terrosisé ne pleurera plus
elle est retournée son verre a la main
appaisée elle prend le temps de boire en se reposant ....
 

20:12 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/11/2004

la vie la mort

tourne la vie tourne la mort
 
un grand père qui s'en va, un grand pere qui comptait tant... on crois qu'on ne s'en remettra, qu'avec le temps s'apaisera le chagrin, mais chaque jour qui passe le chagrin n'est que plus vivace... comment expliquer comment comprendre...
 
un oncle qui s'en va, en plein coeur de sa vie, on a du mal a s'imaginer, on a du mal a l'accepter, ... tourne la vie tourne la mort ... les enfants pleurent un père la femme pleure un mari, les parents pleurent leur fils unique tourne la vie tourne la mort ..
 
un oncle en plein coeur de la vie lui aussi, prefere de tout plaquer, las de combattre, las de se battre contre tout ses huissier, il prefere s'en aller, pleure une femme son mari, pleure une maman qui perd son petit, pleure une grand mere qui perd son tout petit ... tourne la vie tourne la mort ..
 
un arriere grand pere, fatigué, sur son lit s'eteint, il s'en va, fatigué et si épuisé par une vie si dur, pleure toute une famille, pleure pleure pleure
 
Cette année là j'etais dans le tourbillon infernale de la vie, de la mort ..je n'avais que douze ans..
l'année avant je ne savais ce qu'etais la fin, je pensais la mort ... c pour les vieux ... la mort c'est pour les autres ... en un an 15  personnes ont quitté notre vie, brutalement, lentement, par choix par fatigue ...
tourne la vie tourne la mort, mais pourquoi pour qui et dans quel but ?
aujourd 'hui j'en ais 29, et je suis là a regarder autour de moi, en me demandant pourquoi, pourquoi je suis là, quand le telephone sonne le soir je n'ose décrocher repensant a cette année là,... je redoute et je sais la mort peux venir ici et là aujourd hui tantot ou demain, rien ne pourra arreter son chemin  surtout pas un chagrin ....
 
 
 
 
 
 

17:42 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/11/2004

départ

Assise sur le bord de mon lit je t'attends
je t'entends le soir dans les couloir
sans relache tu tiens a ta tâche...
ils sont là a jouer contre toi a vouloir décidé pour toi
mais tu te joues d'eux ne leur laissant que l'illusion du pouvoir
 
tu me faisais si peur, je te craignais tant
aujourd'hui je t'attends
je voudrais t'appeler et te rappeler
tu m'as si souvent visité, m'aurais tu oublié ?
j'ai appris a t'aprivoiser, viens enfin me délivrer ..
 
roulent les chariot dans le couloir
sonne les arlarmes aux bruits strident
ne les laisse pas ce croire gagnant
ne leur donne pas cette illusion du pouvoir
oh non pas ce soir
 
coulent les larment sur leur joues
levrès souriante illumine mon visage
je peux enfin me reposer
je peux enfin me poser....
 
roulent les chariots dans le couloir
sonne les alarmes aux bruits strident
tu continue ta tâche
ils continuent leur combat...

11:17 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

à ...

à qui écrire, a qui le dire ... je ne sais pas je ne sais plus
mais ais je seulement jamais su ?
une confiance donnée, une confiance trop souvent volée
au nom d'une amitié mais de quel amitiée ?
amitié interessée, amitié mais qu'est ce que l'amitié ?
à qui l'ecrire a qui le dire
l' entendre est si facile mais l'ecoute si difficile...
 
 
 
 

11:01 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2004

à mon ange

a toi mon petit ange qui grandissait dans mon corp
a toi mon petit ange dont le petit coeur battait bien
tu étais si petit, et on t'aimais tellement ...
on attendais ta naissance avec toute l'impatience
ton grand frère t'attendais lui aussi t'embrassant chaque soir en s'endormant...
a toi mon petit ange que j'aimais tant ....
ton petit coeur c'est arrêter ... a cause de qui ... a cause de quoi ...
tu t'en est allé retrouvé les autres petits anges du ciel
petit garcon ou petite fille on ne le saura jamais ...
 
tout petit mais si grand dans nos coeur on t'aimais tant ....

21:24 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

à ma grand mère

Tu es là face a moi, dans cette grande salle
nos regards se croise, me reconnais tu ?
sais-tu qui je suis ?
te rappel tu de nos années de bonheur vécues ensemble ?
j'ai tant besoin de te parler, j'ai tant besoin de ton avis..
tu es là face a moi, a l'abris dans ta bulle ..
tu penses a tes parents, tu me demande de leur nouvelles
je te réponds comme je le peux, a quoi bon te contrarier
ton enfance je ne la connais que trop bien, tu me la si souvent comtée ....
de ta chienne Lionne au paquet de farine que joseph a perdu pendant la guerre
des morceau de charbon volé pour pouvoir vous chauffé, au sabot qui meurtrissait tes pieds l'hivers..
je te parle comme si nous y étions, non te contrarié je m'y refuse ....
 
tu es dans tes pensée et moi dans les miennes ...
on se regard chacune en pensant, on se tiens la main...
on est là et en meme temps on est si loin ....
j'ai tant besoin de ton avis, tant besoin de te parler
j'ai tant envie de m'en aller te prenant par la main pour retrouver le temps passé ..
 
une lueur dans tes yeux, lueur de lucidité ...
tu me reconnais, tu reconnais ton arriere petit fils
tu ne manque pas de me dire des petites blagues
tu me souris, tu me demandes quand est ce qu'on retourne a la maison...
 
la lueur s'éteins, tu es repartie, ce ne fut qu'un bref instant mais un instant si intense ...
peut etre m'en veux tu que je n'aille te voir plus souvent ..
mais comment expliquer la douleur que je ressent quand je te vois
comment expliquer cette culpabilité qui me hante quand je te vois
 
que je voudrais retourner en arriere, me soigner perdre mon boulot mais te garder toi pres de moi ..
 
je t'avais promis de ne jamais te laisser dans un home, et aujourd hui je rompt ma promesse
m'en veux tu autant que je m'en veux ?
 
je donnerais tout pour retourner avec toi
retourner dans ta maison, retrouver le chien, le chat et les poules
retrouver l'ambiance ou nous vivions ensemble
je donnerais tout pour t'entendre me raler dessus sur mes sorties trop tardive
retourner une fois avec toi au bal du 15 aout , retourner faire notre petit marché, et nos promenade remplies de mes questions existensielle auquel toi seul avait les réponses qui pouvais m'apaiser ...
 
le rideau de la vie se referme peut a peut sur toi .... reviens moi ne fusse qu'un instant reviens moi comme avant ....
 

21:10 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

quand le coeur saigne

J'ai le coeur qui saigne, les yeux mouillé par trop de larmes versée ...
le sourire affiché, le ton moqueur, je me cache derière un masque ...
je me couche le soir, comme un clown une fois démaquillé ...
 
Devoir sans cesse dire : ca va bien ..
devoir sans cesse cacher mon chagrin ...
peur d'ennuier ou peur de lasser ...
des gens qui souvent ne cesse de m'ennuier
 
Je me construit une prison qui a pour seul petite fenetre
une fenetre internet ...
qui pourrais comprendre une souffrance qui remonte depuis l'enfance
qui pourrais comprendre qui pourrais l'entendre ..
 
le coeur saignant, les larmes coulant
ce soir j'irais me coucher ...
pendant que vous rirez et danserez
 
le coeur qui sagne les yeux mouillé
demain je serais là pour vous ecouté
je serais là avec un sourire affiché ...
 
 
 

18:11 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

a la vie ..

début de vie et déjà des obstacle
adolescence tourmentée, adolescence violée
le poids du silence, le poids du secret ....
un poids et un secret pour la vie ...
 
début de la vie adulte, espoir que tout s'arrange
une grippe, une pneumonie ...
choix entre boulot et soins ...
mauvais choix qui bouscule le destin ...
 
reveil dans un endroit blanc a l"odeur de l"ether ...
une seconde naissance ? ou une re naissance ?
tout réaprendre, boire manger parler ...
retour en arrière avec l'esperance d'avancer ...
 
Difficulté de respirer si souvent contestée
moquerie et mechansté d'être qui se devrais d"être "cher"
incompréhension, effort ... toujours plus toujours mieux
sourire sur le visage, larme sur le coeur ....
 
rencontre et mise en ménage avec tout l'espoir
espoir de fonder sa famille, espoir de trouver un boulot..
espoir effacer par le desespoir ...
dur combat pour fonder une famille ...
 
reproduction assistée ...
vie de couple  avec les medecin ...
espoir et chagrin
espoir réalisé !
 
joie et bonheur, un heureux évènement va arriver !
fatigue et difficulté a respirer ...
9 janvier les sirène et les lumière bleu
de nouveau cette odeur d'ether ... ses gens en blanc
 
courage, force et foie
peur, pleure et tristesse ...
operation, examens, ré operation...
un ptit être qui malgré tout s'accroche et se bat de toute ses force ..
tracheotomie, temporaire qui s'en deviendra définitive ...
 
naissance ... larmes de joie et de bonheur
projet espoir et amour
des mois de bonheur passé si vite ...
des mois d 'adaptation passé si facilement ...
 
deux ans ont passé ..
fatigue et nausée, un test fait pour s"amuser ...
un test positif ..
une joie et un bonheur trop grand
une joie et un bonheur trop vite fini ..
 
 
 
 
 

13:30 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

a lui, a elle, a eux...

une petit ligne rose sur le test suivit d'un grand bonheur
des tonnes projet, des tonnes de rêves ...
une première échographie, il est si petit et si grand a la fois
des prénom choisi.. Louis ou Pauline ... Pauline ou Louis ...
Bonheur et inscousciance, bonheur et inconscience
une annonce a la famille, de la joie de la peur pour en arriver au bonheur
tes tonnes de projets, des tonnes de rêves
le parrain et la marraine sont choisis ...
joie et bonheur
Le ciel s'assombrit remplis de douleur
une échographie, un regard une angoisse
c'est fini... la nature, la faute a " pas de chance" c'est ainsi
le vide, le noir, le froid...
l'attente du déclanchement...
le rouge et le noir s'enmele dans nos tete
haine et tristesse mélangée
solitude face a la peine...
si petit et si grand, pas eu le temps de devenir grand tout c'est fini bien trop vite ...
 
pourquoi nous ?
pourquoi moi ?
pourquoi pas eux ?
parce que c'est ainsi, parce que ca n'arrive pas qu'aux autres, parce que la vie est a ce prix ...




13:00 Écrit par moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |